Le Monde de Karis

Forum de RPG fantasy, basé sur un monde créé de toute pièce, par des amoureux des livres et de l'heroic fantasy.


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Les dunes

Aller à la page : Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 2 sur 2]

26 Re: Les dunes le Mer 6 Sep - 16:02

Le dragon semblait suivre le navire. Eska, quant à elle, allait dans la direction opposée, espérant que la bête continue sa folle course vers le lointain. Toujours accroupie afin d’être le moins visible possible, elle ne tarda pas à rejoindre le camp – ou plutôt les restes de ce qui avait été leur camp, l’espace de quelques heures cette nuit. Les blessures de sa chute la lançaient et elle se demanda si les trois autres allaient venir la chercher lorsqu’ils se rendraient compte de sa disparition. Elle en doutait : ils n’avaient pas noué de liens suffisamment forts pour que les trois aventuriers se soucient d’une femme à moitié animale qu’ils avaient rencontrée par hasard lors de leurs quêtes. Je vais mourir ici, sans nourriture, sans eau et seule, si ce n’est pas engloutie par le dragon qui aura finalement flairé ma présence, pensa-t-elle. Elle ressentit une forme de déception tandis qu’elle entendait le combat qui se jouait encore entre le dragon et les passagers du navire qui s’éloignaient petit à petit pour fuir le danger.

Soudain, un faible appel parvint à ses oreilles qui se dressèrent sur sa tête. Elle se saisit de sa lance, activa son talisman qui rayonna d’une belle lueur bleuté et fit face au potentiel danger, se préparant à donner tout ce qui lui restait pour en finir la tête haute. Mais elle se ravisa rapidement et baissa son arme. C’était Lin qu’elle aperçut à sa droite, encore à moitié couverte de sable. Eska fut surprise de la voir ici, mais elle se rappela vite qu’elle avait tenté de se retenir à elle dans sa chute. La jeune femme avait dû être entraînée par le poids de la femme-bête et tombé du navire comme elle. Ils n’étaient donc plus que deux sur le navire, à essayer d’infliger ne serait-ce qu’une égratignure au monstre gigantesque protégé par son armure d’écailles luisantes. La chance n’était définitivement pas de leur côté et certainement beaucoup d’autres personnes allaient encore mourir…

-Je suis là, héla-t-elle la femme aux courts cheveux noirs en essayant de faire le moins de bruit possible.

Elle s’approcha de Lin en jetant des regards méfiants autour d’elle, de peur qu’autre chose ne leur saute dessus : si un dragon était dans les parages, il n’était pas exclu que d’autres pouvaient se cacher derrière les dunes, ainsi que certains animaux moins dangereux mais tout de même redoutables. Il valait mieux rester prudent et sur le qui-vive.

-Nous ne devrions pas rester ici, dit-elle, il faut trouver un endroit où se cacher pour échafauder un plan de secours. Cependant, notre principal problème est que le dragon est à présent entre nous et Kargaal, je suggère donc d’aller en direction de la capitale. Peut-être que nous trouverons en chemin de quoi se restaurer et nous reposer afin de réfléchir à tout ça à tête reposée, ajouta-t-elle en avisant leurs sacs de vivres à moitié calcinés. Et bien sûr, cela nous permettra de mettre de la distance entre nous et ce maudit animal.

Elle ne parla pas de Léonore et Dorghal car la jeune femme ne pouvait compter sur leur aide : les inclure dans leurs futurs plans était suicidaire compte tenu de la faible chance qu’elles avaient de les voir venir à leur secours. Elle préférait une bonne surprise à la déception de ne pas les voir fendre les sables sur l’étrange navire du pirate. Surtout que cela signifierait très probablement leur mort s’ils ne venaient pas. Sans perdre de temps, elle commença à fouiller dans les sacs carbonisés dans l’espoir de trouver matériel ou vivre encore utilisable et moins brûlé que le reste. Or, elle se rendit vite compte qu’elle ne tirerait pas grand-chose des cendres et que, par conséquent, leurs chances de survie s’amenuisaient à mesure que le temps passait.

-Je crois que, pour une fois, un petit coup de main pour nous sortir de là ne serait pas de trop, marmotta-t-elle pour elle-même, frustrée devant la situation désespérée dans laquelle elles s’étaient plongées à cause de son manque d’habileté. Elle s’en voulait de sa bêtise mais elle était contente de ne pas être seule dans cette aventure périlleuse. Peut-être qu’à deux, elles trouveraient le moyen de sortir du désert en vie et de dire ce qu’elles avaient vu.

Voir le profil de l'utilisateur

27 Re: Les dunes le Mer 6 Sep - 22:04

Lin se leva lorsqu’Eska commença à lui parler. Voir quelqu’un la réconfortait. Le passage du Dragon lui avait fait un drôle d’effet et elle avait du mal à comprendre ce qu’il venait de se passer.

- Tu es faible, souffla Ténaris, si j’avais encore été de chair et de sang, cela ne serait pas arrivé.

La jeune femme ignora le commentaire. Elle avait été faible en effet. Sa force habituelle lui était donnée par Ténaris, mais surtout, sa force était justement sa faiblesse ! Jamais personne ne soupçonnait qu’une jeune femme comme elle puisse être un assassin. Et encore moins les bandits et les criminels qu’elle devait tuer.

Lin épousseta ses vêtements et passa ses doigts dans ses cheveux qui lui balayaient les épaules. Elle en retira une main poussiéreuse. « Un bain ne serait pas de refus » pensa-t-elle. Elle s’approcha du camp, à la suite de la femme-bête. En fouillant  ce qu’il restait de son sac carbonisé, elle prit la parole :

- Une oasis se trouve dans les environs. Il s’agit d’un endroit où les voyageurs aiment faire halte car il se trouve à mi-chemin de Kargal et de Frahir. Mais il faut connaître son emplacement car il se trouve en dehors de la route. Je peux nous y conduire, si cela te convient, femme-bête, nous trouverons sans doute des caravaniers qui accepterons de nous vendre quelques-uns de leurs produits.

En disant cela, elle récupéra des pièces d’argent qui se trouvaient au milieu des cendres. Elle les empocha et se tourna vers Eska.

- Si nous voyageons de nuit, nous pourrons nous repérer plus facilement grâce aux étoiles. Je propose donc que la pause soit écourtée, et que nous partions tout de suite. La vie dans le désert sans une goutte d’eau et sans vivres, même sur un chemin tracé d’avance, est impossible. Nous n’avons donc pas une seconde à perdre !

Lin sentait ses membres trembler, et elle espérait qu’Eska ne puisse pas le voir dans l’obscurité. L’idée d’avoir échappé à un Dragon pour mourir desséchée dans le désert la rendait malade. L’idée également que des créatures censées avoir disparu depuis des centaines d’années dévorent des gens, lui donnait des sueurs froides. Elle rêvait, là, maintenant, de se tremper dans l’eau claire de l’oasis et de faire disparaître les tensions de la nuit devant un verre de lait de coco.



Dernière édition par Aïlina Orossa le Dim 24 Sep - 21:13, édité 1 fois

Voir le profil de l'utilisateur

28 Re: Les dunes le Jeu 7 Sep - 10:49


Le pirate lui avait fait comprendre que même s’ils étaient assez fous pour sauver les deux femmes, ils n’y arriveraient pas, faute de moyen. Elle était plus déçue que triste, et ce même sentiment de déception lui était étrange. D’habitude si solitaire, elle avait apprécié ces quelques instants avec le groupe.  Le brouhaha et le monologue du pirate apaisèrent un peu  la jeune femme. Aywen s’était mise elle aussi à rugir, espérant attirer le monstre. La dernière chose que l’elfe pouvait faire pour les deux femmes était de toucher la bête. Il y avait au moins cent mètres entre le bateau et la bête. Elle voulait toucher la bouche, mais une si petite fenêtre à telle distance était difficile, même pour une elfe surentrainée.

Léonore ferma les yeux. Le temps semblait ralentir, les cris du pirate semblaient s’atténuer et le reste des sons devenaient de plus en plus lointain. Petit à petit il ne resta que le bruit des rugissements de sa panthère. L’elfe ressentait le corps puissant de l’animal, ses dents acérées narguaient l’immense monstre. Ses yeux de félins étaient plongés dans ceux du monstre, comme si elle le défiait. Petit à petit, l’archère se fondit entièrement dans son environnement, elle comprenait parfaitement le monde qui l’entourait. Le sable froid qui défilait sous le bateau, la vitesse du navire et le vent qu’il créait ... tout devint clair. Elle rouvrit les yeux et le brouhaha ambiant repartit de plus belle dans ses grandes oreilles.

Le dragon était tourné vers eux. « Cent vingt mètres sur un bateau en mouvement ... c’est faisable ». Elle mit sa jambe gauche vers l’avant, et l’autre en arrière, ses deux pieds perpendiculaires l’un à l’autre. En position de tir elle visa en hauteur et banda encore plus son arc. Ses muscles lui faisaient mal, « Encore plus, encore plus ! », elle banda encore son arc. Le bois craquait, mais il tiendrait, la corde semblait à son maximum. Le dragon hurla une fois ce plus en chargeant des flammes dans sa gorge. « Maintenant ! ».

Deux flèches glacées partirent en sifflant. Le tir était puissant, trop puissant pour une des flèches de glace qui plia et se brisa en l’air. La seconde poursuivit sa course en laissant une trainée blanche derrière elle. Le tir était parfait et aurait fait pâlir n’importe quel archer humain. La flèche finit sa course sur la langue du dragon qui se couvrit d’une épaisse pellicule gelée. Le monstre eut un mouvement de recul à cause de la douleur. Le hurlement  de douleur qu’il poussa fit comprendre à Léonore qu’elle avait touché sa cible.

Aywen poussa un grognement de contentement et lécha la main de sa maîtresse, elle était fière d’elle. L’elfe lui rendit un sourire puis se tourna vers le pirate.

- Maintenant sors nous d’ici Dorghal ! Il faut qu’on recrute des membres puissants pour battre une telle bête, direction Kargaal mon capitaine !

Voir le profil de l'utilisateur

29 Re: Les dunes le Sam 23 Sep - 12:08

Il était encore choqué par ce tir d'archer d'une précision chirurgicale qu'avait réalisé l'archère elfe. Il mit un temps à lui répondre, lui sourit et cria "On fonce, le recrutement c'est ma tasse de thé je dégoterais les combattants les plus fous et peut être même les plus fort ! MWHAHAHA !"
Inquiet de la situation qui s'était à peine arrangée, il perdit son sourire assez rapidement. Il voulait à tout prix savoir si les deux autres demoiselles s'en était sorti et si leur petit manège pour attirer le dragon avait bien fonctionné. Mais au final, il était persuadé au fond qu'elles avaient pu s'en sortir. Un autre n'avait pas le même avis :" Mwaha arrête de t'inquiéter pirate de pacotille, elles sont aussi grillées qu'une bonne viande au feu de bois !!"
Bien évidemment, Skrenteros aimait bien blesser Dorghal, à tord ou à raison la plupart du temps ça lui changeait les idées et ses inquiétudes se changeaient en rage envers Skrenteros.
il lui répondit calmement :" Ferme là va, je sais ce que tu essayes de faire, mais là ça marchera pas. Je ne ragerais pas cette fois. Je n'ai pas le temps de me battre avec toi dans la situations où nous sommes alors retourne à tes occupations."
"Bwarf, t'es vraiment pas comme d'habitude là, je te pensais pas si émotif. Tu t'attaches trop vite aux gens, moi je m'en fou des gens et je m'en sors très bien !"
Dorghal l'ignora quelques instants, de toute façon il n'avait rien à rétorquer, car oui, il s'attachait aux gens assez vite et lui il trouvait ça normal, surtout quand il rencontre des gens hors du commun.

Dorghal ferma alors les yeux, sentant le vent se mouvoir tout autour de lui. Le vent tournait et cela ralentirait le bateau. il demanda alors à Léonore :" Les vents tournent. Les suivons nous ce qui augmentera notre distance de trajet, ou bien nous continuons par là quitte à ralentir la cadence ? Personnellement je pense qu'on ne devrait pas prendre de risque et suivre le vent, j'ai bien peur que si nous ralentissions trop le bateau ne puisse nous mener bien loin."
Il regarda l'elfe, tentant de se montrer toujours aussi amical, attendant sa réponse.

Voir le profil de l'utilisateur

30 Re: Les dunes le Lun 13 Nov - 20:35

Léonore regarda une dernière fois en arrière. Le bateau allait plus vite que le dragon, pour l'instant ils n'avaient rien à craindre. Son regard s'assombrit quand même quand elle regarda au loin. Elle espérait toujours que les étoiles se montrent généreuses envers ses compagnons et qu'ils réussissent à s'en sortir.
Elle regarda le pirate, fatiguée :

- Comme tu veux Dorghal, tu connais mieux la navigation que moi. Mène nous à une ville que nous puissions nous y reposer.

Elle voulut s'avancer vers la porte  qui menait à la soute mais elle tituba. Sa vision se brouillait petit à petit.
"Merde... le contre coup de mon pouvoir..."

Elle s'adossa le long du mat pour ne pas tomber. Elle sentait tous les muscles de son corps trembler sans ne rien pouvoir y faire.
Par réflexe elle siffla sa panthère. Alors qu'elle se sentait glisser le long du mât, une forme blanche et indistincte rua sur elle.
Dans un ultime effort elle lui murmura quelques mots, avant de tomber sur le sol, inanimée.

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 2 sur 2]

Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum